LE FORUM DES SOCIETES DE JOURNALISTES

 
Actualités     

 
Le forum     

     Qui sommes-nous ?
     Manifeste
     Nos actions
     Adhérer
     Nous contacter

 
Les Sociétés de Journalistes     

     Les SDJ du forum
     Créer sa SDJ

 
Déontologie     

     Qu'est-ce que c'est ?
     Les Chartes professionnelles
     Les Chartes d'entreprises
 
      "On veut informer vite au lieu d'informer bien. La vérité n'y gagne pas", Albert Camus, Combat, 8 septembre 1944


Prénom : Date :

Inquiétude des journalistes du Monde Interactif


AFP 18/02/2011 

 

Les salariés du Monde Interactif (MIA, lemonde.fr, lepost.fr) ont manifesté leur inquiétude sur la question de la précarité et l'avenir du site lepost.fr dans un communiqué co-signé des salariés, de leurs sociétés de personnels et de leur représentants.

"Les salariés du Monde.fr et du Post.fr, réunis en assemblée générale ce vendredi 18 février, s'inquiètent vivement des menaces qui pèsent sur l'emploi", écrivent-ils.
La direction du groupe est "revenue sur les engagements pris par la direction du Monde Interactif sur les titularisations de précaires pour l'année 2011. Les rédactions du Monde.fr et du Post.fr sont composées à plus de 50 % de précaires", selon le communiqué.

"Dans les autres services, aucune garantie de maintien de l'emploi n'a été apportée, alors que la fusion du Monde et du Monde interactif, annoncée par la direction du groupe, fait craindre de nombreuses suppressions de postes".
"Nous sommes sensibles avec Erik Izraelewicz aux questions de précarité, nous avons initié une série de réunions qui y sont consacrées. Après un état des lieux, nous étudierons ce qu'il est possible de faire", a dit Louis Dreyfus, président du directoire du groupe Le Monde interrogé par l''AFP.

Pour les salariés, "La situation au Post.fr est critique. Depuis l'arrivée des nouveaux actionnaires, le nombre moyen de journalistes présents chaque jour est passé de 11 à 7 personnes, avec des journées à 4 personnes prévues en mars".
"L'absence d'investissements et les refus de contrats font craindre une vente ou une fermeture du site à brève échéance", écrivent-il.

M. Dreyfus a indiqué que des objectifs commerciaux avaient été fixés pour le post.fr "qui n'a pas trouvé son équilibre économique". "Un point trimestriel sera fait sur la situation du Post et le premier aura lieu en mars", a-t-il dit, reconnaissant que la question du modèle économique était posée.
Les salariés du MIA, la Société des Personnels du MIA et celle des Rédacteurs, la Délégation Unique du Personnel et la CFDT MIA ont appelé à une assemblée générale lundi, ouverte à tous les salariés du groupe.
lh/fa/ei 

                       

Le communiqué des salariés du Monde Interactif

 

Le MIA ne danse plus : les salariés du Monde.fr et du Post.fr, réunis en assemblée générale ce vendredi 18 février, s'inquiètent vivement des menaces qui pèsent sur l'emploi.


La direction des ressources humaines du groupe a refusé cette semaine la titularisation d'un précaire du Post.fr. Elle est également revenue sur les engagements pris par la direction du MIA sur les titularisations de précaires pour l'année 2011. Les rédactions du Monde.fr et du Post.fr sont composées à plus de 50 % de précaires. Dans les autres services, aucune garantie de maintien de l'emploi n'a été apportée, alors que la fusion du Monde et du Monde interactif, annoncée par la direction du groupe, fait craindre de nombreuses suppressions de postes.

La situation au Post.fr est critique. Depuis l'arrivée des nouveaux actionnaires, le nombre moyen de journalistes présents chaque jour est passé de 11 à 7 personnes, avec des journées à 4 personnes prévues en mars. Louis Dreyfus, le président du directoire, affirme qu'aucune décision n'est prise sur l'avenir du site et de ses employés. Mais l'absence d'investissements et les refus de contrats font craindre une vente ou une fermeture du site à brève échéance. Devant cette situation alarmante, les délégués du personnel ont décidé de lancer une procédure d'alerte.

L'inquiétude au sein du MIA ne concerne pas que Le Post : c'est l'existence même du Monde interactif qui est menacée. Le management par la peur – refus de contrats annoncés à la dernière minute, refus de tout engagement sur les titularisations, coupes dans les budgets – augure mal de l'avenir du groupe Le Monde. Cette logique court-termiste et l'absence de stratégie pour le numérique rend impossible le fonctionnement au quotidien de nos sites.

Les salariés demandent la signature d'un accord d'entreprise qui respecte les engagements précédents (titularisation de 7 salariés du Monde.fr et du Post.fr) et apporte des garanties sur le maintien de l'emploi dans l'ensemble des services. Ils appellent à une action devant les locaux du Monde, 80, boulevard Blanqui, Paris 13e, le lundi 21 février à midi. Une assemblée générale, ouverte à l'ensemble des salariés du groupe, aura lieu dans la foulée pour décider de la suite du mouvement. Nous invitons les actionnaires et les membres du conseil de surveillance du groupe à venir rencontrer les salariés du Monde Interactif et du Post.fr à cette occasion.

L'ensemble des salariés du Monde Interactif
La Société des Personnels du Monde Interactif
La Société des Rédacteurs du Monde Interactif
La Délégation Unique du Personnel
La CFDT MIA